Frédéric Perard - Christian Keup (BNP Paribas Securities Services) : la dynamique du changement

Frédéric Perard,  Directeur Général de BNP Paribas Securities Services Luxembourg et Christian Keup, Responsable Fonctions, nous reçoivent dans leur nouveau bâtiment pour faire le point sur les nouvelles perspectives de leur firme.

 

Comment analysez-vous les récentes évolutions économiques pour une société comme la vôtre?

Le Luxembourg reste un endroit stratégique qui bénéficie de surcroît d'une forte traction. La dernière étude Monterey Insight place BNP Paribas Securities Services en 2ème place comme 'administrateur' et en 3ème place pour le 'custody'. Cette reconnaissance internationale constitue une clé essentielle pour développer nos activités de services aux fonds et dans ce contexte, notre emménagement dans ce nouvel immeuble matérialise notre passage dans une nouvelle dimension.

« Nous sommes la 'banque d'un monde qui change', mais il change de plus en plus vite ! »

Frédéric Perard  

 

Quels sont les changements auxquels vous devez faire face?

La devise de notre banque, c'est d'être la 'banque d'un monde qui change', mais il change de plus en plus vite ! Au niveau de nos équipes, nous faisons évoluer les profils en misant sur des postes de "client facing" qui remplacent progressivement les postes de production du passé. Ce renforcement des compétences permettra au Luxembourg de préserver sa compétitivité. De nouvelles classes d'actifs se développent également : le Private Equity, le Real Estate, les Loan Funds peuvent attirer des institutionnels asiatiques habitués à se tourner vers d’autres places financières pour ce type de produits. Un nouveau produit comme le « Reserved Alternative Investment Fund » (RAIF)- un fonds non régulé mais contrôlé par un Alternative Investment Manager (AIM) lui-même supervisé par la CSSF - a beaucoup de vertus, surtout dans un pays comme le Luxembourg réputé pour son côté stable à tous les  niveaux. Bref, notre volonté reste d'être fort ici. Nous continuons à nous développer au Luxembourg dans tous nos métiers, de manière intégrée car beaucoup de clients transfèrent leurs activités au Grand-Duché. Le défi principal consiste à ne pas rater le virage digital. Notre groupe travaille activement sur la Blockchain par exemple. Cette technologie aura sans doute un impact sur les besoins d'une entreprise comme la nôtre. Au niveau du pays, les décideurs doivent faire évoluer les infrastructures - écoles, logements - et les formalités pour faciliter la venue de nouveaux collaborateurs très qualifiés.

 

Dans ce contexte, que vous apporte le nouveau bâtiment ?

Nous avons mis en place le "New way of working" dans les nouveaux immeubles qui favorisent une meilleure qualité de vie au bureau. Chaque étage a été aménagé avec des lieux de rencontre, et le couloir intérieur reliant les 2 bâtiments - qui comprend 4 lieux de restauration -permet une véritable fertilisation entre les différentes entités. Il est par exemple possible d'improviser des réunions autour d'un café. Seuls 10 bureaux fermés subsistent pour 1.200 personnes et ceux-ci deviennent des salles de réunions quand leurs occupants sont absents. Nos employés bénéficient d'une conciergerie, d'une salle de sport avec vestiaire et peuvent participer aux activités du cercle amical et sportif de  BGL BNP Paribas. Pour la petite histoire, nous devons louer le pragmatisme du Ministère du Développement durable et des Infrastructures : lorsque nos employés ont réalisé qu'ils perdaient du temps pour rallier le Kirchberg, nous avons mis en place des bus qui partent du Centre douanier, passent par la gare et desservent le Kirchberg en 15 minutes à peine. Avec 34.000 personnes transportées en 6 mois, des discussions sont à présent ouvertes avec le Ministère pour en faire une ligne régulière !

www.myofficialstory.com/fredericperard

www.myofficialstory.com/christiankeup

www.securities.bnpparibas.com

   

 

© 360Crossmedia

Screen Shot 2019-11-06 at 12.45.35.png